Sign in / Join

Demeure de prestige à Saint-Denis

Lentement le portail vous ouvre sa confiance laissant glisser votre regard en contrebas, sur une bâtisse qui semble déjà vous étreindre. Comme un bijou blotti dans l’écrin d’un azur, la prestigieuse demeure se pâme d’un gris perlé bordé ici et là de pâles lambrequins. Noble dame à la sagesse centenaire ou discrète conteuse d’un charme colonial, la maison de maitre se rêve passerelle d’un océan voyageur invitant son visiteur à l’illusion de le gagner en peu de pas.

Autant le silence se vêt du chant mélodieux d’espiègles oiseaux, autant la brise légère se plait à faire danser les carillons suspendus. Sérénité se plait à composer une douce déambulation depuis le bucolique de cette allée jusqu’au perron sobre et chic de l’entrée. Tendrement assoupie, une élégante fontaine semble veiller sur quelques nénuphars bienheureux.
Lanternes blanches et délicates plantations tracent le sinueux de l’accès. Le vestibule accueille d’un pavé en damier noir et blanc, agréable antichambre d’un intérieur cosy à souhait. La structure est traversante laissant aisément circuler la lumière et le souffle léger des alizés. Comme l’enceinte se peut aux heures chaudes préserver la fraicheur de murs épais, l’architecture préservera la chaleur au temps d’hivers. Distribuées entre le rez de chaussée et l’étage, les pièces enchainent un équilibre d’ambiances mêlées d’exotismes et d’authentiques. Ici les parquets cirés ont conservé leur cachet d’origine, là les plafonds en lambris clairs confèrent à l’espace une touche d’exceptions. Le mobilier au style comptoir des Indes invite régulièrement à l’évasion des sens. Le coin nuit se décline en belle sérénité, une première chambre attenante à son salon donne le ton à la douceur d’instants cocooning, la suite parentale se joue harmonieusement entre salle de bain privative et dressing optimisé tandis que 2 autres surfaces de couchage ne dérogent pas à la règle du « vue sur mer ». Viendra le moment de laisser glisser votre main sur la rambarde d’un escalier cossu pour nourrir cette impatience de découvrir la cuisine équipée et son enfilade d’alcôves réservées à la convivialité de repas, un tea-time improvisé ou ces confidences livrées au coin du feu pour le plaisir saveur d’un cognac de caractère ou d’un rhum péi. Alors peut-être vous prendra l’envie d’une escapade dans un jardin luxuriant, promesse délicieuse d’une visite au bleu profond de l’océan indien, à moins que vous ne préfèreriez faire escale dans le paisible d’un salon disposé au cœur d’une spacieuse véranda. Comme elle raconte son histoire, la masure aux accents créoles ne rêve aujourd’hui que de partager d’autres légendes à retenir…

Texte : Nadine Gracy
Photos : Pierre Marchal

Ce bien d’exception est à vendre
Contacter Guillaume Kubinsky au 069 3 86 79 29

Nadine Gracy

Un temps Directrice Marketing dans un groupe international, Nadine Gracy officie depuis deux ans dans la composition journalistique de magazines comme Teck-Tech et NUDE. Ses portraits, papiers d’ambiances ou publireportages se déclinent en voyages d’âmes et belles rencontres. Passionnée des mots, curieuse du Monde et particulièrement attentive à ses secrets comme à ses symphonies, c’est tout naturellement qu’elle s’est orientée vers l’écriture autant canal d’expression de ses sensibilités qu’outil lui permettant d’assouvir une certaine appétence pour la contemplation ou l’analyse de l’autre.

Laisser une réponse

Ces articles peuvent vous intéressez