Sign in / Join

Yellow Korner à Saint-Denis

S’il est un lieu qui puisse attiser la curiosité d’un pas pressé, intriguer l’œil d’un visiteur badaud ou passionner celui d’un chineur averti c’est bien l’enseigne « YellowKorner », accrochée à la rue Chatel de la cité dionysienne, une vitrine aux allures de boutique chic qui retient toute la profonde élégance d’une galerie d’art « The place to be » pour goûter à l’exquise assonance de la photographie

Que ne pourrait être plus grand privilège que de franchir le seuil de cet espace qui ne compte pas plus de 150 équivalences au monde. Une façade épurée encadrée d’imposants vantaux sombres invite à se glisser dans l’abyssal solennel de ce loft factory autrefois boutique lontan. Entre atelier, manufacture et cathédrale, indiciblement l’ambiance suggère discrète sobriété et respectueuse extase, de celle qui anime, fascine l’appréciation d’une image volée muée en chef d’œuvre majestueux . Toute en délicatesse et courtoise attention, Pierre Kaypaghian, ambassadeur et gardien de ce temple iconique invite alors à l’expression de la parole et des émotions. « accueillir, accompagner, laisser librement et progressivement exhaler la sensibilité, être à l’écoute, la photo touche au cœur ».

Un sanctuaire consacré à l’image

Imaginé en 2006 par deux amis férus de photographie depuis leurs plus tendres années, le concept « YellowKorner » repose sur une noble intention, celle de démocratiser l’art visuel, de le rendre accessible tout en préservant sa singularité et son caractère exceptionnel. Comme pour mieux en sublimer le précieux, chaque tirage se projette en support argentique, réalisé par un même laboratoire sous la supervision de l’artiste, les exemplaires sont numérotés, dotés d’un certificat d’authenticité et tirés en édition limitée. La version réunionnaise de « YellowKorner » nait en 2021. Sa déclinaison se fait écho du contexte sanitaire lié au COVID, révélateur au travers des mesures de confinement, d’une certaine appétence pour le cocooning et le bien-être « chez soi ». Plus qu’une propension tendance, revisiter son intérieur pour le projeter à son image, s’affirme en incontournable nécessité d’un antidote à la morosité ambiante, véritable compensation thérapeutique d’une anxiété latente. A la recherche de partenaires inscrits dans cette même démarche qualitative, la marque sollicite l’enseigne « Bo Concept » dont les valeurs résonnent en miroir et complémentarité. Stéphane Pissel ancien étudiant aux beaux-arts diplômé d’architecture intérieur et Pierre, photographe engagé formé à l’histoire de l’art, se voient alors confier la réalisation de ce projet aux enjeux on ne peut plus passionnants.

Un art à part entière

Volumes et murs bruts répondant aux critères plébiscités par « YellowKorner », l’agencement du local débusqué au creux de Saint-Denis s’improvise, éclairé professionnellement par  David Maume, gérant de l’entreprise Concept Aménagement Austral. Ambition se dessine de préserver l’âme surannée de cette ancienne échoppe créole tout en y apposant l’empreinte ineffable de la marque avant gardiste, mêler le passé au présent pour encore mieux provoquer ce rendez-vous d’un regard avec la photo. Conter la genèse et le sens de « YellowKorner » made in Bourbon c’est déjà se lover dans ce petit salon délicatement posé en alcôve de la boutique. Pierre accueille d’une bienveillance fluide cet entretien, un mug, un thé proposé dans le cosy d’une causeuse, une petite table basse design sur le rond d’un tapis de velours beige, la grâce d’un bougeoir spiralé de verre et quelques coupelles abandonnées à votre contemplation, le tout inspiré par Bo Concept, interrompant ici et là le voyage de notre échange pour accueillir avec déférence la curiosité d’un œil averti ou l’audace d’un flâneur. A chacun il distille une parole adaptée, respectant le feutré de l’un ou exhortant la passion de l’autre comme pour répondre à cette évidence attachante du « vivre ensemble » caractéristique de l’île intense. Stéphane, observateur devenu plus loquace complète le discours d’une évocation à la douce synergie des quatre éléments « eau, terre, air, feu » : « plus que la richesse du brassage ethnique c’est l’énergie culturelle du territoire qui se dégage ». Comme un écrin dédié à la beauté d’un visuel fantasmé, le mur d’accroche se veut en brut, révérence au sublime dégagé par chaque œuvre exposée. Les murs se tatouent d’éphémères croisières emportant l’animalier, l’urbain, l’architecture, le sport ou le fashion dans une adoration des sens et du ressenti. Les assortissements se jouent en cohérence de styles et de sujets intégrant volontiers les talents locaux. Comme pour mieux répondre aux questionnements légitimes, chaque visuel, par le jeu subtil de procédés informatiques, est potentiellement transposable dans votre espace de vie. Ici ce lion blanc sublimé dans le sable blanc d’un sahara ou » Observing Lion » de Klaus Tiedge, là une « romance des fleurs » par Bernhard Hartmann ou cette piscine « palm spring » de Ludwig Favre, la « Trinity Collège Library » de Poirier Thibaud, une plage de Richard Hirst, « Double Trouble » de Pedro Jarque Krebs, « Kiss Kiss Bang Bang » de Romany WG ou l’arche végétale d’Aurélien Villette saura séduire votre intérieur au propre comme au figuré. Chaque visuel emportera son aura sublimé par un cadre blanc apaisant, une louise discrète ou cette caisse noire américaine suggérant un joyau.

L’empreinte « YellowKorner » passe par le talent local

Plus que de promouvoir la renommée sans égale d’auteurs internationalement reconnus, le concept « YellowKorner » se veut de consacrer son réseau à l’épanouissement de talents péi ou d’amateurs chevronnés. Pierre et Stéphane, galeristes dans l’âme, ont à cœur de valoriser les pépites locales souhaitant opposer à leurs préférences respectives que peuvent être Damien Duffresne ou John Wright le génie d’illustres artistes d’une île incroyablement photogénique. De vernissages sélectifs à quelques propositions de collaborations avec certains établissements triés sur le volet ou d’ateliers dédiés, il n’y a qu’un pas, qu’une seconde pour servir l’expression d’un Art réinventé. Rien est à l’outrance professionnelle, tout n’est qu’Art faisant fie des préjugés, des idées préconçues ou des croyances limitantes : YellowKorner c’est forcément Vous, quelque part, à un certain moment qui vous correspond et vous ressemble !

Texte : Nadine Gracy, Photos : Pierre Marchal

YellowKorner

57 Rue Jean Chatel à Saint-Denis
Tél: +262 86 88 89 – Ouvert de 10h30 à 18h30 du mardi au samedi
https://www.yellowkorner.com/fr/galleries/la-reunion-CI0.html

Nadine Gracy

Un temps Directrice Marketing dans un groupe international, Nadine Gracy officie depuis deux ans dans la composition journalistique de magazines comme Teck-Tech et NUDE. Ses portraits, papiers d’ambiances ou publireportages se déclinent en voyages d’âmes et belles rencontres. Passionnée des mots, curieuse du Monde et particulièrement attentive à ses secrets comme à ses symphonies, c’est tout naturellement qu’elle s’est orientée vers l’écriture autant canal d’expression de ses sensibilités qu’outil lui permettant d’assouvir une certaine appétence pour la contemplation ou l’analyse de l’autre.

Laisser une réponse

Ces articles peuvent vous intéressez