spot_img

Villa d’exception à La Possession

A lire absolument

Pierre Marchal
Pierre Marchal
Après avoir exercé onze ans comme journaliste au Quotidien de la Réunion, fondateur de l’agence photographique MozaikImages regroupant 95 auteurs dans l’océan Indien mais aussi au Japon et en Australie, Pierre Marchal a opté en 2005 pour une activité free-lance lui permettant de se consacrer à son sujet de prédilection : l’être humain. Anakaopress est née. Aujourd’hui à la tête du magazine de sport Gadiamb, de Teck-Tech et de Nude, la création de la société d'édition Zebra Editing est un nouveau challenge. Tél : 0692 65 79 95 Mail : marchal@anakaopress.com

Inspiration balinaise en note créole

Au fond d’une impasse, dans un lotissement privé de La Possession se niche une demeure en bois dans un parc de plus d’un hectare. L’aboutissement d’un rêve pour les propriétaires pour qui cette case reflète un peu leur « Out of Africa ». Toit en bardeau et lambrequin font de cette villa d’exception une case créole hors du commun. D’inspiration balinaise.

Il aura fallu pas moins de 9 mois pour que le rêve prenne forme. Sur plus d’un hectare la bâtisse s’offre au regard. Majestueuse. Passé le portail, la grande allée bordée de palmiers s’offre à vous sur un jardin luxuriant en bordure de ravine. Au loin, pas de vue sur l’océan, mais la forêt s’étend à l’infini. Palmiers, cocotiers, et nombres d’essences endémiques rivalisent de beauté, entrecoupés de chemins serpentant et bordés de luminaires taillés dans la pierre.
L’endroit inspire la sérénité. Les architectes Nathalie Bernard et Virginie Hubert ont imaginé et conçu ce havre de paix. Le cahier des charges imposait une forte connotation balinaise empreinte de l’art de vivre créole : « Nous avons travaillé de concert avec Nathalie Bernard de Cazarchi pour conserver l’impression d’espace sur l’extérieur. C’est une maison très ouverte avec d’immenses baies vitrées, donnant sur le jardin et la piscine en pierre naturelle. Nous voulions jouer sur ces espaces, travailler sur les hauteurs de plafond, avec une charpente apparente hors du commun » confie Virginie Hubert du cabinet eVaH.
Très exigeant, le propriétaire avait à cœur de peaufiner les moindres détails. Les murs en pierres de parement, le toit en bardeau réalisés sur mesure par un artisan local, les parquets en bois exotiques participent à l’ambiance « créo-balinaise » du lieu. Les persiennes apportent une dimension tropicale alors que l’ensemble demeure très chaud grâce à la conception des éclairages intégrés dans les boiseries.
Des meubles créoles de la Compagnie des Indes viennent sublimer les grands volumes des pièces à vivre avec des petites touches nostalgiques parsemées dans les chambres. Sur les murs, des tableaux réalisés par la maîtresse des lieux, artiste peintre qui a trouvé dans ces volumes un lieu unique d’exposition. La cuisine américaine, très moderne, réalisée par Atelier Normandie de l’Etang-Salé offre un espace convivial sur la salle à manger.
La fusion des espaces intérieurs-extérieurs viennent enrichir un sentiment de liberté faisant de cette demeure un lieu d’exception. On se prend à rêver au bord de la piscine, savourer un délicieux cocktail au soleil couchant.

Texte et photos Pierre Marchal

- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img

Actualités

- Publicité -spot_img

Plus d'informations comme celle-ci